Les ondes Qu’est-ce que c’est ?

, par Cracleur

Les ondes, on en entend parler de partout, mais que sont-elles réellement ? Sont-elles vraiment nocives ?

De manière purement scientifique, "une onde est un phénomène de propagation ordonnée d’énergie produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales du milieu."
De manière plus simple, on pourra dire qu’une onde est un transfert d’énergie d’un point à un autre en passant par un milieu. Elle se déplace avec une vitesse déterminée qui dépend des caractéristiques du milieu de propagation. Le déplacement d’une onde peut provoquer un mouvement de matière pendant le temps où l’onde traverse le milieu de propagation, mais quand l’onde a fini sa traversée, le milieu doit se retrouver dans le même état, à la même position qu’avant.
Cela se traduit par le passage d’une perturbation dans le milieu de propagation. Si, à cause de la perturbation, un point du milieu se déplace de manière perpendiculaire à la direction de propagation de l’onde, c’est une onde transversale comme la lumière. Si au contraire la perturbation pousse le point à se déplacer de manière parallèle à la direction de propagation, on dit qu’elle est longitudinale, comme le son ou un ressort qu’on tire et qu’on relâche.
Un exemple d’onde progressive, c’est de jeter un caillou dans l’eau, on peut observer une onde circulaire qui se déplace en cercles concentriques qui s’élargissent. Mais l’eau en elle-même ne se déplace pas latéralement, mais seulement de haut en bas. En effet, elle se retrouve dans la même position au départ qu’à l’arrivée. De même avec une corde à laquelle on donne une impulsion, on voit la corde se déplacer de haut en bas, mais un certain point de la corde avant et après le passage de la perturbation occupera la même position.

Les différents types d’ondes

Les ondes mécaniques :

Les ondes mécaniques, c’est-à-dire les ondes qui nécessitent de la matière pour se propager sont parmi les ondes que l’on connaît le plus. En effet, sans elle, on n’entendrait rien, car les ondes sonores comptent parmi celles-ci. Pour être perceptible par l’homme, il faut qu’elles aient une fréquence de 20 Hz à 20 kHz, du plus grave au plus aiguë. Mais il s’agit aussi des séismes ou tout simplement des vibrations dans un instrument de musique, qui produisent par ailleurs elles-mêmes le son.

Les ondes électromagnétiques

Une onde électromagnétique est une onde qui ne se déplace pas grâce à la matière. Son comportement est décrit par deux théories : la théorie ondulatoire qui se rapporte aux lois de l’optique géométrique et la théorie corpusculaire qui se base sur la propagation de particules élémentaires énergétiques, les photons.

  • Les ondes lumineuses : Ce sont aussi des ondes très connues, c’est elles qui nous permettent de voir, c’est la lumière, tout simplement. Elles ont une longueur d’onde qui se situe entre 400 nm? pour le violet et 800 nm? pour le rouge, un nanomètre (nm?) étant une unité de mesure qui vaut un milliardième de mètre.
  • Les rayons InfraRouges (IR) : Les infrarouges sont couramment utilisés pour chauffer, détecter une présence ou un mouvement, avoir une "vision nocturne" (basée sur la chaleur dégagés par les corps) ou bien tout simplement la télécommande de votre télé. Leurs longueurs d’onde se situent entre 750 nm? et un dixième de millimètre.
  • Les rayons UltraViolets (UV) : Les UV sont utilisés pour la désinfection, l’assainissement d’eau et de surfaces ou bien l’analyse de protéines entre autres. Ils sont aussi bien connus comme ennemis de la peau, c’est en effet pour se protéger d’eux que l’on met de la crème solaire. Leurs longueurs d’onde se situent entre 10 et 390 nm?, soit juste en dessous du spectre visible.
  • Les ondes radios : Elles sont de la même nature que la lumière, se sont aussi des ondes électromagnétiques, comme toutes les autres ondes que je vais vous présenter par la suite d’ailleurs. Elles se situent dans les plus grandes longueurs d’onde, effectivement, elles peuvent avoir une longueur d’onde de 33 km à 1 mm ! Elles sont bien sûr utilisées pour la communication radio.
  • Les Rayons X : Ils sont aussi bien connus du public car ils sont utilisés dans l’imagerie médicale pour les radiographies. Ils ont une longueur d’onde qui se situe entre 0,001 nm? et 10 nm?.
  • Les ondes radioactives : Les ondes radioactives sont plus complexes. Effectivement, ces ondes résultent de l’émission de photons lors de transitions nucléaires ou de la « désintégration » d’un noyau radioactif (en physique, elle correspond à la transformation de la matière en énergie) qui peut entraîner l’émission de rayonnement α, β- ou β+ (alpha, bêta moins ou bêta plus). Ces désintégrations sont souvent accompagnées de l’émission de photons de haute énergie ou rayons gamma, dont les longueurs d’onde sont généralement encore plus courtes que celles des rayons X, étant inférieures à 0,001 nm?. [1]

La dangerosité des ondes ?

Toutes les ondes sont dangereuses, mais à un niveau différent. En effet, les ondes sonores sont dangereuses dans le sens où, à une intensité sonore élevée, elles abîment le système auditif avec des répercussions pouvant aller de l’acouphène temporaire à la perforation du tympan, et donc la surdité. Ces problèmes sont, selon la médecine actuelle, irréparables et donc par conséquent, on peut considérer les ondes sonores comme dangereuses.
De même avec la lumière, à trop forte dose, on peut se brûler la rétine et devenir aveugle.
Toutes les ondes agissent de cette façon. Si vous êtes trop exposés à une onde, elle devient dangereuse. Mais, à la base, l’onde elle-même n’est pas dangereuse. Les micro-ondes par exemple peuvent servir à la téléphonie mobile, au Wi-Fi, au Bluetooth ou à d’autres moyens de communication autant qu’au four micro-onde qui permet de chauffer les molécules d’eau présentes dans les aliments. Autant vous dire qu’un corps humain vivant composé à 70 % d’eau exposé à ce traitement ne survivrait pas bien longtemps. Pourtant, vous êtes vous déjà senti chauffer à côté de votre box Wi-Fi ? C’est une question de temps d’exposition et de quantité.
De même avec les ondes radioactives par exemple. Vous allez me dire qu’elles sont dangereuses, non ? Eh bien, je vous répondrais que vous en émettez. Très peu, certes, mais vous en émettez : 0.25 mSv par an, un sievert étant l’unité utilisée pour donner une évaluation de l’impact des rayonnements sur l’homme. Pour que la dose soit dangereuse, il faut dépasser 1000 mSv/an en sachant que l’exposition naturelle à la radioactivité est de 4,5 mSv/an, dont 2,9 mSv/an dus aux sources naturelles et 1,6 mSv/an dus à l’exposition d’origine médicale.

Conclusion

Il ne faut être entièrement réfractaire aux ondes et dire qu’appeler avec un téléphone portable de manière trop régulière amène à un cancer du cerveau... En effet, l’usage normal d’un téléphone augmente les chances de manières si infime qu’il n’y a pas de risques. Et pour que les dommages soit repérables, il faut abuser du téléphone et dépasser l’usage recommandé de celui-ci. De plus, certains usages intelligents permettent de réduire les risques.

Notes

[1Pour plus d’information sur le sujet des ondes radioactives en particulier, je vous conseille cet article